La première piste cyclable solaire du Monde, inaugurée aux Pays-Bas qui fourni de l’énergie à une ville.

« La voie de l’avenir et la voie vers l’avenir ». C’est ainsi qu’une piste cyclable solaire est présentée cette semaine à la ville de Krommenie, au Nord-ouest d’Amsterdam, et qui en demeure la première piste cyclable du Monde.

Ce qui rend si spécial et unique cette piste cyclable entraîne beaucoup plus que son innovation technologique, puisqu’elle bénéficie à ceux qui habitent aux alentours et même à certains systèmes publiques de la ville.

Parmi la suite nous détaillons pourquoi.

70 mètres de long pour le premier tronçon de cette piste cyclable constuite avec des panneaux en béton qui portent des cellules solaires et couvertes avec du vidre tempéré. Lorsque ces panneaux reçoivent de la lumière solaire, ils commencent à produire de l’énergie.

Si bien cette piste cyclable, dénommée SolaRoad, fut présentée ce mercredi 12 en tant que la première piste cyclable du Monde, des autres iniciatives antérieures à celle-ci poursuivent cette idée, mais elles sont différenciées par les matériaux employés.

Une de ces iniciatives est la Starpath, située au parc Christ’s Pieces à Cambridge. Cette piste cyclable est située au milieu du parc et son attribut le plus important est du à l’emploi de peinture qui capture des rayons UV et l’emission des mêmes pendant la nuit avec des différents niveaux d’éclairage. Une autre est la SolarRoadways, une proposition pensée sur ces villes où il neige, d’où les panneaux solaires pourront fondre la neige.

Selon il est mentionné à un artcile de CityLab, cette nouvelle piste cyclable hollandaise aura deux inconvénients. Dans un premier temps, son prix élevé, puisque quand en 2016 elle soit finie avec ses 100m de long, elle aura requis un investissement de US$3,7 millions. En outre, ces panneaux ne peuvent pas être orientés ver le soleil puisqu’ils sont moins efficients que les panneaux solaires.

Cependant, le fait que seul sa première étape puisse permettre fournir de l’énergie à trois foyers des alentours et à une partie des systèmes publics d’éclairage, contrôle du trafic et des autos électriques, c’est, de loing, beaucoup plus avantageux et surmonte tout désavantage.

Un des intégrants du consortium qui a participé à la construction, Dr. Sten, a communiqué à la BBC que, éventuellement, les routes solaires pourraient être employées pour recharges les véhicules électriques qui les utilisent. Cependant, à son avis, ces autos ne sont un remplaçant jusqu’à ce que l’électricité de ces autos ne soit produite d’une façon durable.

ciclovía solar

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *